Années 1950

Les années 1950, marquent pour Paul Tenèze le passage définitif vers l’art abstrait.

L’artiste laisse son pinceau glisser sur la toile, un geste continu rythmé par le souffle, qui donne naissance à une simple ligne. Pour souligner cette ligne courbe, vivante, continue, l’artiste fait souvent le choix d’épaissir le trait et de noircir ce chemin. Parfois cette ligne de vie se métamorphose en ligne brisée délimitant des surfaces géométriques anguleuses.

 Cette ligne envahit l’espace de la toile et structure l’oeuvre. Elle compartimente le tableau en petites parcelles à emplir de couleur ou d’autres formes, quelquefois des points, des traits.