Ecorces

    Depuis 1970, Paul Tenèze photographie et récolte des écorces de troncs d’arbres. Les couleurs de cette peau végétale vont du bleu tendre à l’orange en passant par des rouge sang et de nombreux verts.

    Après avoir sélectionné des écorces de platane, il les dispose sur une surface plane et les déplace jusqu’à la sensation d’un « dialogue silencieux entre elles, d’un langage fait de signes, de matières, d’épaisseurs et de contours ». Ensuite, il colle ces écorces sur une toile de jute.

    Cette rencontre avec le monde végétal est selon l’artiste « révélatrice et initiatrice de schémas et de signes inconnus. »